Post-Scriptum

Pour décor, une palissade truffée de trouvailles. Pour scénario un « Petit Chaperon rouge » désarticulé. Et voilà Lorgnette qui jubile. Elle joue à s’étonner, à nous plonger dans son univers bricolé d’inventions, de babioles et de sauts d’humeur…
Chaperon Rouge est capricieux et Mère-Grand peu commode mais l’essentiel est le Loup. Lorgnette a tout investi pour nous l’offrir féroce à souhait. Des mimiques, un jeu qui déborde, des surprises, voilà l’inventaire de Post-Scriptum, un spectacle visuel, absurde et décalé.

Par le Théâtre du Sursaut