Un homme qui fume c'est plus sain

Sept frères et soeurs se retrouvent pour les obsèques du père. Il y a ceux qui ne sont pas revenus chez eux depuis longtemps, et ceux qui sont restés. Le moment de la disparition, des retrouvailles, des souvenirs et de la re-connaisance. Comment se parler après tant d’années d’absence ? Comment se  reconnaître ? Et, surtout, qu’est-ce qui les a  séparés pendant tout ce temps ?
Séparation et conflit au sein de la fratrie, non-dits et secrets, tentatives d’énonciation de la vérité, mais aussi questionnements sur les trajectoires individuelles ou le déterminisme social…
Une création collective réjouissante forgée à partir des propositions de chacun, improvisations,  références (Retour à Reims de Didier Eribon, La  Misère du monde de Bourdieu, textes de Jean- Luc Lagarce…) qui place Un homme qui fume c’est  plus sain au carrefour de préoccupations intimes et d’autres plus sociales et politiques. Prix des  Lycéens Impatience 2017.

 

Une création du Collectif Bajour.

Mise en scène - Leslie  Bernard. Avec Leslie bernard, Julien Derivaz, Matthias Jacquin, Hector Manuel, Joaquim Pavy, Lou Rousselet, Sylvère Santin, Georges Slowick, Alexandre Virapin et Adèle Zouane

Collaboration artistique - Matthieu Jacquin. Création lumière - Julia Riggs. Scénographie - Hector Manuel. Production déléguée - Bajour.